Bio

Femme de lettres, artiste visuelle et conceptrice, chroniqueuse culturelle passionnée de la vie, promotrice d'événements, de moments mémorables et anecdotiques, émerveillée par les richesses artistiques de son Québec natal.



« Tout le monde peut trébucher, se fourvoyer, sans être perdu pour autant » - Professeur Charles Xavier

« Les êtres d'exception ne respectent pas les règles. Ce sont eux qui les réécrivent » - Katniss Everdeen

« Qui ne dit mot, consent » - Proverbe

« La vie d'un individu a un sens seulement si elle contribue à rendre la vie de tous les êtres vivants plus noble et plus belle » - Albert Einstein

« Le temps est sans importance. Seule la vie est importante » - Le 5e Élément

« La victoire à plusieurs pères, mais la défaite est orpheline » - Anonyme

« En garde, si tu ne te rends pas à Lagardère, Lagardère ira à toi !» - Le Bossu

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Votre chroniqueuse

TOUS DROITS RÉSERVÉS - 2009-2017

TOUS DROITS RÉSERVÉS - 2009-2017
Toutes les publications sur ce blogue conservent leurs droits d'auteure. Demandez-m'en l'autorisation pour toute citation. Merci de votre attention.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

jeudi 28 décembre 2017

L'heure des bilans - partie 1 (Métiers d'écrivaine, Campagne Ulule à l'horizon)

Nous en sommes à l'heure des bilans. Chaque année, mes collègues blogueurs littéraires* préparent un billet faisant l'éloge de leurs activités personnelles et/ou professionnelles au courant de l'année. À l'été 2016, j'avais partagé des billets relatant mon parcours sur une année et demie. Je n'avais pas donné suite à ce survol d’août à décembre 2016 et je ne le ferais pas. Des souvenirs ternes sur lesquels je ne désire pas revenir. Pour l'année 2017, je résume mes aventures essentiellement ici et indique à la suite de chaque « sujet » un aperçu de mes objectifs pour 2018.



Métiers d'écrivaine



Critique littéraire et mon nom quelque part


Début 2017, je pars en force avec un concept de Rafales de lectures (reprise du concept des ''challenges'' de Booktubeurs français dont je suis les aventures). Je vise à publier sur mon blogue des comptes-rendus de lectures dont certaines (au moins une dizaine) dédiées aux littératures de l'imaginaire. Je vous en avais parlé ici. J'en ai perdu le fil. Mon long déménagement. Un nouveau quotidien à accepter et à prendre en main. Je ne suis pas arrivée à ce que mon blogue devienne admissible au prix Boréal de la catégorie « contribution fanzine »... Pas que je me serais vu gagnée. Simplement, avoir mon nom quelque part... par défi et démontré que j'oeuvre toujours dans ce milieu, même si je suis plus discrète à ce sujet, ces dernières années.

Mon nom est présent à la fin de l'essai « Écrire et Publier au Québec : Les littératures de l'imaginaire », parce que j'ai fait partie de la quarantaine d'artisans du livre qui avaient été questionnés concernant ma pratique, mes aspirations, etc.

Ma signature est sensée être également présente comme contributrice à la campagne de sociofinancement du projet de BD du groupe de musique Jardin Mécanique. Pas que je raffole particulièrement du projet. Or, comme je le trouvais créatif et plutôt fou, et local, de mon verdoyant Québec, pourquoi pas? (Or, la BD devrait paraître en mars 2018, donc, ma signature n'est pas là vraiment pour 2017.)


*Pour ceux qui subsistent encore. J'inclus les BookTubeurs, parce qu'il y en a beaucoup qui emploi également ce concept. 

Pour 2018, le même défi, sans pression, et ma griffe accueillie plus sérieusement


En 2018, au lieu de m'imposer ce défi Boréalien, je me soumettrai à un défi Syreenien, soit de publier par passion, pour moi et mes lecteurs. Pour mes vrais admirateurs! ^ ^ Disons 12 lectures sur les littératures de l'imaginaire. Et 12 articles sur l'écriture, les thématiques, ma vie d'auteure et toutes activités qui y seront reliées. Soit environ un billet aux deux semaines.

Je compte fonder ma maison d'édition. Je pensais que l'enregistrement coûtait cher. Or, j'ai appris durant une journée de conférences dédiée à la plateforme Ulule qu'en fait, l'enregistrement de base n'est que de 75$. O.O Je ne sais pas si c'est pour chaque année, mais c'est juste à ce prix-là, je me lance! Ceci dit, mon nom « apparaîtra » concrètement ailleurs, promis juré! 😁




Projets d'écriture


J'essaie de revenir peu à peu à l'écriture. Plus particulièrement au dernier projet sur lequel je planchais. La réécriture d'un conte. Je ne vous dirais pas lequel. Pas avant de l'avoir bien avancé. J'ai le sentiment que ce projet-là se tient. La bonne étoile qui me suit depuis des années sera là pour veiller à ce que je le termine. :o)

Je me dois de revenir sur la nouvelle littéraire qui se déroulait dans un pavillon de l'UQAM. Je veux la terminer ! ! ! En mémoire de professeurs dont j'avais estimé les personnalités et les enseignements. J'aimerais, au mieux, la diffuser dans la revue Artichaut dans le nid même où mes idées ont émergées. Je ne me vois pas la soumettre ailleurs. Elle [ma nouvelle] se doit de vivre là où les habitants la reconnaîtrons comme sienne. Je suis encore les appels de texte de cette revue, bien que je ne désire plus être associée à cette université. Je ne regrette pas mon passage à cet endroit... Et je ne regretterai pas si jamais mon texte parvient à avoir un bout de papier sous ce toit.

Le prochain appel de texte de la revue Artichaut est « Profanation ». Comme tout bon Uqamien est sensé le savoir, le pavillon du Judith Jasmin a été façonné à même les quatre murs d'une ancienne église... Je pourrais toujours réorienter mon histoire avec ce détail historique.

Pour 2018, je tâcherai...  

 

De compléter au moins 4 textes de fiction courte qui attendent leur sort... dans ma filière. Et pas de nouveaux. Ceux déjà entamés! S'il y a des nouveaux... disons que je m'en permettrais 2? Le reste du travail devrait être considéré envers ma réécriture d'un conte. Je ne veux pas trop dévier ce chemin. Je l'ai fait pendant des années. En 2018, je tâcherai de garder le cap et concentré.


Après la publication de mes billets généraux, je vous partagerai une expérience que j'ai entamée depuis peu. Je vous parlerai prochainement du concept du Nanowrimo. J'ai décidé de me lancer un défi... pour retrouver un peu le dynamisme qui me manque chaque fois que j'essaie de me revenir au travail d'écriture. 


Développements de mes autres activités de femme de lettres

Il y a mon animation d'un atelier d'écriture... je suis en rodage. J'ai acquise une formation en animation de loisirs il y a plusieurs années. Et j'ai tenté de joindre cette corde à mon arc à cinq reprises ; d'animer moi-même un atelier d'écriture. J'ai l'habitude pour présenter des jeux de société, mais bâtir une séance d'atelier seulement, en ne sachant pas toujours si je suis correcte dans les temps, si je n'ai pas digressé en cours de route, si mes participants ont appris quelque chose ou pas, si je peux lui donner une suite, etc. J'ai encore plusieurs aspects à travailler, mais je crois qu'avec le temps et l'expérience, je gagnerai en assurance et en compétence. 

En mai, j'ai réalisé, de concert avec une amie traductrice, une version anglaise de mon titre « Chat plein d'amour » (A cat full of love). Je suis très satisfaite du résultat, qui a été au-delà de mes attentes. La version de Julie Vovan est délicieuse. Drôle. Sympathique. Tout autant de mon texte originel dans la langue de Molière. J'ai fait ce travail pour les offrir en grandes primeurs au Festival de BD de Montréal! À mon public anglophone qui s'est souvent exprimé (depuis la naissance du projet) pour y avoir un jour accès dans leur propre langue. Maintenant, c'est chose faite! :o)


Pour 2018, je poursuis mes aventures...

Je continue à offrir mes ateliers, et j'espère augmenter un peu le nombre de participants. Je leur présenterai un plan de travail et tâcherai de choisir une journée fixe, par mois, où l'activité se donnerait. Comme un vrai atelier quoi!

J'essayerai également d'obtenir des petits contrats en rédaction. Je ne sais pas encore tout à fait comment les autres y ont accès, mais je trouverai. Si j'arrive en avoir deux ou trois, j'aurais atteint mon objectif minimal.

Je compte terminer ma série « Chat »... pour que je puisse passer à autre chose. Ça fait 5 ans que je suis là-dessus. Et j'ai l'impression qu'il n'avance pas. Je lui donnerais une dernière poussée. Au moins jusqu'à avril, et après, je partagerai d'autres avenues. 😊

Fin janvier, début février, je compte lancer une p'tite campagne de sociofinancement sur la plateforme Ulule. Mon objectif à atteindre sera un montant de 650$. Ce montant comprends :
  • L'impression de mes deux derniers titres (50$ chacune), en guise de contre-parties pour mes Ululeurs (contributeurs)
  • Les frais de traduction de Chat plein d'amour (50$)

  • Ma présence au FBDM 2018 (100$) que je désire réitérer
  • Un livre-genèse racontant l'histoire et les anecdotes entourant cette série (200$, tirage d'une vingtaine d'exemplaires) pour pouvoir déposer officiellement le projet à la BANQ. Et laisser une trace de son histoire dans les annales québécoises.
  • Fondation de ma maison d'édition (75$ pour enregistrer son nom)
  • Frais de réservation pour un lancement officiel de la campagne à La Récréation (60$) 
  • Frais administratifs d'une campagne chez Ulule et frais banquaires (8% du montant final – environ 50$).
  • Si j'atteins 650$, j'effectuerai de nouveaux tirages de mes mini-livres, celui de mon Sketchbook à quantité limitée et cie, au grand plaisir de mes contributeurs et de mes admirateurs.
  • Si j'atteins un objectif de 850$, je donne le coup d'envoi d'une version rigide du projet, tantôt sous forme de petites lectures à offrir à des enfants ou des malades, tantôt sous la forme d'un album jeunesse avec quelques surprises. Contreparties. 
  • Si j'atteins un objectif de 1050$ et +, je donnerai une grande réception à mes Contributeurs dans un endroit de ma discrétions, où les enfants et familles seront bienvenus, et les chats acceptés. Il y aura sur place un buffet, des animations ludiques, un ou deux tournois, des cadeaux surprises, des prix de présences, un kiosque de mes créations, le tout lié à ma campagne et à des partenaires. 

Les Contreparties se détaillerons par lot de mini-livres, ceux déjà existants et ceux à venir, avec des thèmes, des énoncés drôles, un Sketchbook de dessins de mon défi InkTober 2017, avec un peu de texte, des exemplaires du livre-genèse, des affiches, des dérivés (signets, cartes de souhaits, cartes postales, etc.). J'essayerais de trouver un ou des partenariats, avec des artistes ou des commerces passionnés de « félin » qui pourraient m'aider dans cette aventure.

Raison pour laquelle j'ai décidé d'être moins présente pour quelque temps sur les réseaux sociaux. Quand je lancerais ma campagne, je serais obligée d'être tout le temps dessus. Pour tâcher de bien faire passer le message. Et de trouver des opportunités pour rejoindre mes publics. Ce ne sera pas une aventure qui se fera tout seule.

À SUIVRE...

dimanche 24 décembre 2017

JOYEUX NOËL ! ! ;o)

Il ne doit pas y avoir que de la grisaille. :) C'est Noël! Il faut fêter un peu. Voici une vidéo que j'aime bien et qui parle de réjouissance. Si la chanson Allemande ne vous rebute pas trop. ;o)


 




jeudi 21 décembre 2017

La grisaille s'est amenée

Voilà pratiquement 1 mois que je ne vous ai pas donné de nouvelles! :-s

Ce n'est pas par soudain désintérêt pour mon blogue. Ou encore, parce que ma cinquième aventure annuelle à EXPOZINE aurait tourné mal. Loin de là! (Je suis contente de ce que j'ai vécu, une expérience très positive. Je vous reviendrais à son sujet bientôt! :D) Par manque de temps alors? Par manque d'énergie? Ah. Là, on touche quelque chose. Par manque de... Je ne saurais vraiment bien décrire ce que je vis depuis quelques semaines. Une déprime qui me tenaille. Je n'ai pas plus envie de créer ni de me nourrir d'imaginaire. Je me sens comme après la fin de mon BAC en littérature (hiver 2011), où je n'avais plus envie de lire! (Cette année-là c'était comme si j'avais eu mon quota de lectures.) Ce ne fut qu'à l'hiver 2013 que ma soif de littérature est revenue en lisant Hunger Games et créant une installation artistique marquante. Quant à mon goût de l'écriture, il n'était réapparu qu'en 2014, quand Isabelle Lauzon m'avait approché pour collaborer au projet d'essai collectif « Écrire et Publier au Québec : Les littératures de l'imaginaire » qui est paru cet automne. Puis, de 2015 à 2016, des difficultés particulières m'ont assailli. J'ai dû concentrer mes énergies à les résoudre plus qu'autres choses. Puis il y a eu mon déménagement infernal... début 2017... qui est peu à peu tombé dans l'oubli, un quotidien plus normal et sain ayant pris le relais. Et cet emploi génialissime que j'ai obtenu cet été. Et les belles rencontres. Et les merveilles que j'ai découvertes et côtoyées... et que je recôtoie, encore, à l'occasion. ;o) J'ai beaucoup dessiné en octobre... vous le savez bien. En novembre, il y a eu ma petite foire du livre. Et en décembre, la grisaille s'est amenée. Peut-être est-ce le manque de soleil que nous subissons tous à différents degrés?

Je crois que... vous n'en douterez pas... (si vous me suivez depuis des années... Et connaissez un peu comment je fonctionne.) Mon blogue va encore me sortir la tête de l'eau... Ma bouée! Même si, après presque une décennie d'utilisation, il est possible que je change sa routine.

À suivre...

Crédits

Les différents intitulés de mes gadgets/textes informatifs ont été créé comme logo à l'aide du site générateur de logo Cooltext.