Bio

Femme de lettres, artiste visuelle et conceptrice, chroniqueuse culturelle passionnée de la vie/du vivant, promotrice d'événements, de moments mémorables ou anecdotiques, émerveillée par les richesses artistiques de son Québec natal.




« Tout le monde peut trébucher, se fourvoyer, sans être perdu pour autant » - Professeur Charles Xavier

« Les êtres d'exception ne respectent pas les règles. Ce sont eux qui les réécrivent » - Katniss Everdeen

« Qui ne dit mot, consent » - Proverbe

« La vie d'un individu a un sens seulement si elle contribue à rendre la vie de tous les êtres vivants plus noble et plus belle » - Albert Einstein

« Le temps est sans importance. Seule la vie est importante » - Le 5e Élément

« La victoire à plusieurs pères, mais la défaite est orpheline » - Anonyme

« En garde, si tu ne te rends pas à Lagardère, Lagardère ira à toi !» - Le Bossu

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

¤ Horaire des parutions ¤

« Deux billets par semaine. Généralement le mardi, vers midi et le vendredi, en soirée. »

Merci de votre attention.

Crédits

Les différents intitulés de mes gadgets/textes informatifs ont été créé comme logo à l'aide du site générateur de logo Cooltext.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

mardi 19 septembre 2017

Un Amour imprévu : Une nouvelle vie qui s'installe (2/5)

Deuxième partie d'un projet d'écriture plutôt inusité. Le récit d'une passion amoureuse qui m'arriva subitement et m'anima pendant des semaines... et m'anime encore, au fait. 💜 💙 😍 Sa première partie se trouve iciSa deuxième, là. Sa troisième, par iciSa quatrième sur Homme du FuturSa dernière au bout de la ligne

Merci de votre patience. Bonne lecture. 

Tous droits réservés - 2017


Texte non final.


Un Amour imprévu


Une nouvelle vie qui s'installe -- Partie II


Dame Syri, jeune Druidesse d'Anglekite, Maîtresse des mots (écriture, éloquence) et des rêves (aspirations, avenir), venait de quitter pour de bon un gentilhomme avec lequel elle ne partageait plus les mêmes résolutions, non sans difficultés et forces inquiétudes. 

Après un moment d'isolement - plus court qu'elle ne l'eut cru -, elle croisa de nouvelles personnes, des hommes et femmes de bonnes vies, singulières et vivantes qui l'inspirèrent, lui redonnèrent un peu de courage, d'entrain... 


Elles se nommaient : 

Altroen, Elicheva, Danel et Natalis


...et la capacité de voir la Vie sous des angles différents. Assez pour méditer. Également, éparpillés ça et là, elle retrouva nombre de collègues et d'amis, résidant dans des villes voisines, qui apprirent la nouvelle et la respectèrent humblement. Tant mieux si le quotidien lui paraissait plus gai, ainsi! Ces intentions, avenantes et compréhensives, la firent grandir et lui réapprirent à avoir une vie normale, sans être brimée dans ses droits, ses choix, ses visions personnelles. 

Libre d'aimer 

qui et comment elle voulait

Libre!


Au petit matin d'une veillée tranquille, elle appris une nouvelle sensationnelle! Un emploi avait été obtenu dans une pièce de théâtre (tournage cinématographique) qui lui permettrait de mettre un pied là où elle avait désiré être depuis des années sans jamais savoir vraiment comment y parvenir! 

Sa première journée d'embauche la plaçait dans un univers magique, féérique, unique, comme si tout devenait simple, accessible, disponible, alors qu'une semaine auparavant, la Druidesse aurait déplacé des montagnes pour se retrouver dans cet endroit! Sur place, elle discutait avec un peu à tout le monde pour mieux saisir les implications de son nouvel emploi. Pour en découvrir d'autres à venir et comment ses collègues en étaient eux-mêmes arrivés là. Chemin faisant, ces discussions lui permirent de lui changer les idées. Complètement. De ne plus penser à son ancienne vie. De voir ailleurs si elle était et ELLE L'ÉTAIT! 

Là-bas, les personnalités génialiscimes et intéressantes de ses collègues se succédaient à un rythme effréné. Des p'tits nouveaux, comme elle, et d'autres, bien ancré dans cette réalité qui leur était la leur depuis longtemps. La majorité d'entre-eux furent encourageants et bienveillants à son endroit. Parce que ce milieu n'était pas facile. Parce que personne ne savait si une ou l'autre sera prise, pour telle ou telle soumission. Alors, on se dit « à chacun sa chance ». Dame Syri appris énormément en peu de temps. Elle lia plusieurs amitiés.

À la troisième ou quatrième journée à son poste, elle vécut une situation à laquelle elle ne s'attendait même pas, et pour une fois, n'avait pas délibérément laissé le destin choisir pour elle : 


rencontra l'amour

 l'Amour avec un grand A 



En attendant le mot d'ordre de rejoindre le fond de la scène où la pièce de théâtre s'élaborerait... Dame Syri subit la ferveur inopinée d'un coup de foudre! 

Comment est-ce que son affaire avait commencé? Son seul souvenir, un questionnement intérieur : avait-elle le loisir de s'animer d'autant émotions pour ce collègue dont elle avait appris quelques détails sur sa vie, tantôt de vive voix et en l'observant, tantôt par l'entremise d'un média moderne dont la virtualité offrait le loisir de se plonger le nez dans l'ensemble d'une vie, en seulement quelques clics? 

Une telle vague d'amour commande une attirance immédiate et sans réflexion pour un inconnu. Or, pour cet amour-ci, elle sentait qu'il y avait plus... qu'il y avait eu un déclic. 

À suivre...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Formulez un ajout, un commentaire, une suggestion, un encouragement, une critique, tant que ce mot soit respectueux et écrit dans un bon français.

Tout écrit hors de ces consignes ne seront pas publié.

Merci de votre attention.