Bio

Femme de lettres, artiste visuelle et conceptrice, chroniqueuse culturelle passionnée de la vie/du vivant, promotrice d'événements, de moments mémorables ou anecdotiques, émerveillée par les richesses artistiques de son Québec natal.




« Tout le monde peut trébucher, se fourvoyer, sans être perdu pour autant » - Professeur Charles Xavier

« Les êtres d'exception ne respectent pas les règles. Ce sont eux qui les réécrivent » - Katniss Everdeen

« Qui ne dit mot, consent » - Proverbe

« La vie d'un individu a un sens seulement si elle contribue à rendre la vie de tous les êtres vivants plus noble et plus belle » - Albert Einstein

« Le temps est sans importance. Seule la vie est importante » - Le 5e Élément

« La victoire à plusieurs pères, mais la défaite est orpheline » - Anonyme

« En garde, si tu ne te rends pas à Lagardère, Lagardère ira à toi !» - Le Bossu

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

¤ Horaire des parutions ¤

« Deux billets par semaine. Généralement le mardi, vers midi et le vendredi, en soirée. »

Merci de votre attention.

Crédits

Les différents intitulés de mes gadgets/textes informatifs ont été créé comme logo à l'aide du site générateur de logo Cooltext.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

mercredi 20 septembre 2017

Un Amour imprévu : L'Amour avec un grand A (3/5)

Suite d'un projet d'écriture plutôt inusité - ou écart poétique. Prenez-le comme bon vous semble. Le récit d'une passion amoureuse qui m'arriva subitement et m'anima pendant des semaines... et m'anime encore au fait. 💜 💙 😍 Et qui est raconté sous la forme d'un conte, à une époque chevaleresque, gouverné de mythes sur les dragons et de mauvaises récoltes. 

Sa première partie se trouve ici. Sa deuxième, làSa quatrième pour Homme du FuturSa dernière en bout de ligne

Et ses suivantes surgiront, tranquillement, mais sûrement. Merci de votre patience. Bonne lecture. 

Tous droits réservés - 2017


Texte non final. 


Un Amour imprévu


L'Amour avec un grand A -- Partie III


Duidesse Syri rencontrait l'Amour... sans s'y attendre... sans y croire vraiment. Son quotidien d'ordinaire tranquille et simple devenait animé, plein d'énergies et de passions... Plus rien ne semblait exister d'autres dans l'Univers. Elle peinait à se rappeler sa vie d'avant. Et avait le sentiment de quelque chose d'unique, d'inusité et de partagé! 


Pour une fois, elle décidait de ne pas se fier sur les tendances ésotériques (signe zodiacal). Elle ne voulait pas le savoir. Malgré une toute petite voix, au fond d'elle-même, qui la titillait doucement... vas me chercher cette info, s'il te plaît! Dame Syri lui rétorquait : Je me suis toujours fiée là-dessus et pour ce sympathique-là, je ne veux rien savoir. Il est comme il est. Je le prends comme ça! Avec sa candeur, son sens de la répartie... et tout cette aura aérienne qui lui sied bien


* * * * *

Durant son nouvel emploi, un après-midi, durant une ou deux heures d'attente, un collègue avait installé sur une table un jeu de cartes qu'il avait apporté. Dame Syri s'était naturellement dirigée vers cette première, parce qu'elle adorait les jeux de société!!! Mais sacre bleu qu'elle était gênée en commençant à jouer à celui-là, car 1) elle ne comprenait pas comment il fonctionnait (un jeu de date*) et 2) elle ne se sentait pas à l'aise, parce qu'il y avait dans son groupe un joueur grossier qui lui déplaisait. Outre cet indésirable, le jeu brisa la glace et elle pu découvrir ses pairs autrement que par le biais de leurs expériences professionnelles. L'un d'entre eux la fascinait plus que les autres. En s'amusant au jeu et en discutant un peu de ci et de ça, elle en apprenait son goût immodéré pour les romans de SF* au point d'emporter un lot de livres sous la main à lire en même temps (lui aussi semblait adepte du « lire tous ces livres et être capable d'en retrouver le fil de chacun, malgré ce que les autres pourraient croire »). Il avait étudié en théâtre (cinéma) et conservait sa passion pour tout ce qui touchait ce domaine. Il avait même suivi un ou deux cours avec l'un de mes maîtres à penser de la jeune Druidesse, puisqu'elle avait eu la chance, elle aussi, d'aller s'instruire dans son école à elle. Qu'il aimait faire du GN, s'adonner à des Jeux de rôles, jouer à des Jeux de Société modernes, avait même imaginé les siens (comme la belle), etc. Il trippait sur une espèce de saga futuriste (une variante d'un univers médiéval classique que Dame Syri aimait bien), il connaît et va de temps à autre à la deuxième maison de Syri, un endroit où les loisirs étaient rois. C'en finissait plus les intérêts et points en commun... Sans compter son attitude face à la vie, d'un optimiste assuré et s'exprimant souvent sur un ton de défi, comme s'il y avait toujours quelque chose à dire, même sur un sujet dont on avait fait le tour. Ce gentilhomme-là réussissait à encore trouver un petit plus à dire. Une vraie machine à idées! Et souvent, par le biais de l'humour. Ciel qu'il était drôle! Dame Syri n'arrêtait pas de rire – un peu trop même - à toutes ses folies. S:oD Ciel qu'il avait de l'esprit, de la vivacitéde l'imaginationde l'invention! Ciel qu'il avait une belle personnalité! 😊 

Jamais dame Syri n'avait rencontré 

une personne comme ça avant! 

Et de si loin qu'il puisse venir (il n'habite pas sur une île, au coeur d'un grand fleuve grouillant d'esturgeons à la bouche sur la poitrine... Brrrrhhh!)


Elle se trouva chanceuse 

de la croiser dans pareil endroit! 


Le lendemain, avant de retourner au travail, la demoiselle essaya d'en apprendre un peu plus sur ce collègue, parcourant tour à tour les attraits d'une virtualité labyrinthiques... Malgré qu'elle avait noté ses nom et prénom elle ne trouva pas grand-chose**, outre des éléments « public » de son profil Facebookien.

À suivre...

 *  *  *  *  *  *  *  *  *  *   *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *

*Ça ne peut pas être plus mise en abîme que de tomber amoureuse d'un collègue tandis que nous jouons à un jeu de date. Ah ah! Curieux adon! 

**Sauf qu'il a le même nom qu'un joueur de hockey et d'une compagnie de distribution. Ça doit être fatigant à la longue, surtout quand il essaie de percer dans un domaine précis des arts et de la culture. Je lui proposerai de joindre à son nom public, une lettre, un peu à la manière de J. K. Rowling. De cette façon, il sera retrouvé plus facilement sur la Toile, pour ceux et celles qui opteront pour ses talents. 

 *  *  *  *  *  *  *  *  *  *   *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *

Je me sens inspirée. J'ai envie de vous partager, pour chacun de ces billets, un ou deux vidéo-clips qui expriment bien mon ressentie face à cette rencontre, à ce puissant coup du coeur ou de l'âme. 


« Here with me » de Dido (une de mes chansons d'amour préférée)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Formulez un ajout, un commentaire, une suggestion, un encouragement, une critique, tant que ce mot soit respectueux et écrit dans un bon français.

Tout écrit hors de ces consignes ne seront pas publié.

Merci de votre attention.