Bio

Femme de lettres, artiste visuelle et conceptrice, chroniqueuse culturelle passionnée de la vie/du vivant, promotrice d'événements, de moments mémorables ou anecdotiques, émerveillée par les richesses artistiques de son Québec natal.




« Tout le monde peut trébucher, se fourvoyer, sans être perdu pour autant » - Professeur Charles Xavier

« Les êtres d'exception ne respectent pas les règles. Ce sont eux qui les réécrivent » - Katniss Everdeen

« Qui ne dit mot, consent » - Proverbe

« La vie d'un individu a un sens seulement si elle contribue à rendre la vie de tous les êtres vivants plus noble et plus belle » - Albert Einstein

« Le temps est sans importance. Seule la vie est importante » - Le 5e Élément

« La victoire à plusieurs pères, mais la défaite est orpheline » - Anonyme

« En garde, si tu ne te rends pas à Lagardère, Lagardère ira à toi !» - Le Bossu

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

¤ Horaire des parutions ¤

« Deux billets par semaine. Généralement le mardi, vers midi et le vendredi, en soirée. »

Merci de votre attention.

Crédits

Les différents intitulés de mes gadgets/textes informatifs ont été créé comme logo à l'aide du site générateur de logo Cooltext.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

samedi 23 septembre 2017

Un Amour imprévu : était un homme libre et un sentiment d'agir (5/5)

Dernier volet d'un projet d'écriture particulier - ou écart poétique, prenez-le comme bon vous semble. Le récit d'une passion amoureuse qui m'arriva soudainement et m'anima pendant des semaines... et m'anime encore aujourd'hui. 😍-V. Un récit raconté sous la forme d'un conte, situé à une époque chevaleresque gouvernée par de mauvaises récoltes et de combats entre main du roi et fou.

Sa première partie se trouve iciSa deuxième, làSa troisième partie. Sa quatrième, musicale, ici. Je publierais une sorte de conclusion à cette histoire et un regard vers l'avenir. Merci de me suivre, de votre patience. Bonne lecture. 


Tous droits réservés - 2017

Texte non final. 


Un Amour imprévu


Était un homme libre et un sentiment d'agir -- Partie V


Voilà une Druidesse flottant sur un petit nuage d'avoir rencontré son double, sans s'y attendre, sans encore y croire... mais avait quand même laissé son coeur s'emporté... comme si l'émotion était plus fort qu'elle. Surtout au moment d'apprendre - de sa bouche à lui - qu'il n'était pas en couple. O.O La Maîtresse des Mots et des Rêves avaient ses chances!!! Rien à perdre que d'essayer, de foncer! Quoique cette idée dépassait ses limites... Et désirait en apprendre davantage sur lui avant d'aller plus loin. Or, un sentiment d'urgence l'habitait. D'urgence d'agir. Sans en connaître les raisons. Sauf de savoir qu'un homme comme ça, de cet âge-là, impossible de croire qu'il restera seul longtemps! 

* * * * *

La toute dernière journée officielle où Dame Syri le reverrai, elle tâchait de demeurer normale. En avait oublié l'existence de ses collègues et de son emploi du temps. Toutes ses pensées étaient tournées vers Homme du Futur. Elle vécue cette journée à fond, à sa façon. Elle tâcha le plus possible de se retrouver auprès de son aimé. Comme une expérience artistique à revivre et revivre encore. Côtoyer une oeuvre... qui ne peut être comprise qu'en étant physiquement présent auprès d'elle. Que ni portraits (photo), ni textes ne seraient assez bien pour la décrire. 


Au tout dernier moment, en sa présence, Dame Syri parvient à lui glisser un mot. Un seul. Sans pouvoir s'expliquer - ni l'un ni l'autre n'en avait le temps. Homme du Futur la remerciait en ajoutant qu'il n'a rien fait de spécial. Et elle, de penser : Mais c'est ça que j'ai aimé chez toi. Tu es TOI. Et c'est ta personnalité qui me touche, m'attire, me fascine, me passionne... Puis, il disparut de sa vue et la plongea dans une sorte de ténèbres, de solitude inhabituelle. 

FIN


*  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *



Souvenir début 2000, où j'avais commencé à découvrir le groupe légendaire suédois ABBA. Je trouve que nombre de passages de cette chanson (ses paroles) illustre pas mal mon ressenti au moment de quitter ce collègue. (Je ne vous mets pas le clip, parce qu'il n'illustre pas mon idée.)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Formulez un ajout, un commentaire, une suggestion, un encouragement, une critique, tant que ce mot soit respectueux et écrit dans un bon français.

Tout écrit hors de ces consignes ne seront pas publié.

Merci de votre attention.