Bio

Femme de lettres, artiste visuelle et conceptrice, chroniqueuse culturelle passionnée de la vie/du vivant, promotrice d'événements, de moments mémorables ou anecdotiques, émerveillée par les richesses artistiques de son Québec natal.




« Tout le monde peut trébucher, se fourvoyer, sans être perdu pour autant » - Professeur Charles Xavier

« Les êtres d'exception ne respectent pas les règles. Ce sont eux qui les réécrivent » - Katniss Everdeen

« Qui ne dit mot, consent » - Proverbe

« La vie d'un individu a un sens seulement si elle contribue à rendre la vie de tous les êtres vivants plus noble et plus belle » - Albert Einstein

« Le temps est sans importance. Seule la vie est importante » - Le 5e Élément

« La victoire à plusieurs pères, mais la défaite est orpheline » - Anonyme

« En garde, si tu ne te rends pas à Lagardère, Lagardère ira à toi !» - Le Bossu

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

¤ Horaire des parutions ¤

« Deux billets par semaine. Généralement le mardi, vers midi et le vendredi, en soirée. »

Merci de votre attention.

Crédits

Les différents intitulés de mes gadgets/textes informatifs ont été créé comme logo à l'aide du site générateur de logo Cooltext.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

dimanche 30 juillet 2017

Vacances pour Tout en Syreeni

J'ai décidé que pour ces prochaines semaines (soit jusqu'à fin août) que les activités de mon blogue seraient suspendues - je pense que vous vous en êtes déjà rendus (es) compte ces trois dernières semaines. Je pensais vraiment pouvoir le maintenir à jour pendant l'été. Je n'y suis pas arrivée. Ma tête s'oriente encore une fois vers multiples projets et obligations professionnelles.

Même situation pour mon Infolettre dont je parlais dans mon billet précédent. Je l'ai carrément suspendue jusqu'à début octobre. Il est possible, dans un avenir rapproché, que je lègue nombre de mes activités virtuelles à un tiers, car j'ai réalisé que j'en faisais trop à la fois (site internet, Blogue, Infolettre, Communications, Vitalité sur Facebook pour Les Petites Histoires de Syreeni, pour ma vie d'auteure, ma vie d'Artiste, et j'en avais même créé un pour ma revue en vue... 🙎😾😲, sur Twitter, Instagram, Boutique Etsy (suspendue également), etc.). Faisant en sorte que quand j'espère pouvoir me concentrer sur mes petites activités créatives, cet intérêt fini par tomber pour mes plateformes virtuelles et j'en perds le fil, pour le reste.  

Je m'excuse de ce désagrément. J'espère pouvoir revenir en grande pompe, et avoir fait un bon bout de chemin quant à ma vie professionnelle, car j'ai de bonnes idées qui germent et que j'espère pousser bientôt, grâce à un programme spécial que j'aimerai suivre... Si la Vie me le permets!

Sur ce, je vous souhaite un bel été, un plein d'énergies et de vous amuser comme des fous!!

À la revoyure!



lundi 3 juillet 2017

Une cyberlettre plus attrayante?

Après réflexions, j'ai choisi de redonner du lustre à ma CyberLettre. Je vous avais parlé de sa réévaluation dans mon précédent billet.

Parfois, je manque de temps pour parler de toutes mes p'tites affaires, en dehors de mes travaux d'éditrice et de mes travaux d'écrivaine. J'estime que vous pouvez vous-même d'explorer en long et en large, et découvrir les différentes entrées et liens de ce blogue.

Concernant ma CyberLettre, j'en avais eu l'idée en m'inspirant de celle de Dominic Bellavance (dont je parle d'une de ses publications ici) à laquelle je me suis abonnée l'an dernier. Outre d'avoir eu accès gratuitement à deux de ses écrits (que je n'avais absolument pas lu, car je n'en trouve pas le temps, ni apprécie vraiment leur format virtuel), j'apprends une fois par mois son devenir en tant qu'auteur, les derniers billets parus sur son blogue, ses présences dans les Salons du livre, etc. La mienne est née en novembre 2016, je la nourris d'un courte introduction qui relate où j'en suis dans ma propre vie d'auteure, puis une autre, dans ma vie d'artiste-conceptrice. Ensuite, je présente mes petites annonces. En juin, c'était concernant la campagne de sociofinancement des Six Brumes. En mai, c'était de déclarer ma présence au Festival de BD de Montréal. Enfin, comme mon collègue, je rapporte mes 3-4 dernières parutions de billets sur mon blogue.


Contrairement à Bellavance qui doit rejoindre un bon lot de gens (parce qu'il a publié chez différents éditeurs, tantôt très connu, tantôt à peine (je parle avant que Les Six Brumes deviennent une maison d'édition agréée)), je n'attire pas des foules. J'ai deux abonnés (es) – officiels - à mon actif. Je réalise de la promotion ici et là, pour rejoindre plus de monde et essaie de trouver la perle qui attirera les regards. J'ai déjà essayé par le biais de tirage de prix pour remercier mes abonnés de ler inscription. Or, impossible d'effectuer un tirage s'il n'y a que deux personnes inscrites sur un minimum de 10 individus visés. Impossible ou nul.

Il y a certaines personnes qui me disent « Mais pourquoi toujours te comparer, Gabrielle ? » Parce que comme je commence un processus, c'est par mimétisme que j'apprends à le connaître, à le « conduire » et éventuellement, je n'aurais plus à y penser, parce que tout roulera tout seul. Or, à l'heure actuelle, mon processus est encore à l'état de théorie. Même après 8 mois de mises en route.


Trois nouveautés, dont deux exclusivités


  1. Mon InfoLettre s'intitulera désormais comme suit : Un énoncé qui vous renvoie au concept du temps (peut-être moins, peut-être plus) que vous accorderiez à mes activités/créations/travaux à chaque mois » Je vous remercie chaleureusement, bien sûr, si vous m'accordez effectivement un quart d'heure de votre temps.

    2. J'ai suivi un conseil implicite du magazine web La République du Centaure et j'ai entamé la rédaction d'une sorte de roman-feuilleton. J'espère pouvoir avoir étirer l'histoire durant 12 « épisodes », soit de juillet 2017 à juin 2018, et peut-être, je dis bien peut-être, l'inclure dans mon fanzine, au moment où enfin il verra le jour.

    3. En rédigeant ce texte – complètement loufoque, vous allez voir ! -, j'ai réalisé combien j'étais amoureuse des mots. Amoureuse de leurs sonorités, de leurs significations, de leurs origines. J'ai décidé d'inclure également dans « L'Heure de Syreeni » un article qui raconte l'origine d'un mot qui m'anime ou encore d'expressions qui me troublent par leurs mauvais emplois en français. De cette façon, je ferai découvrir à mes abonnés (es) exclusifs « la magie des mots » sans passer par un cour à l'université ou par la lecture d'un livre-documentaire compliqué. ;o)
J'espère que mes p'tites nouvelles sont parvenues à susciter chez vous un intérêt, voire une envie de les découvrir de plus près? N'hésitez pas à m'écrire si vous désirez plus d'informations ou me poser une question concernant Tout en Syreeni. Ici : gsyreeniartiste [arobe] hotmail.com