Bio

Femme de lettres, artiste visuelle et conceptrice, chroniqueuse culturelle passionnée de la vie/du vivant, promotrice d'événements, de moments mémorables ou anecdotiques, émerveillée par les richesses artistiques de son Québec natal.




« Tout le monde peut trébucher, se fourvoyer, sans être perdu pour autant » - Professeur Charles Xavier

« Les êtres d'exception ne respectent pas les règles. Ce sont eux qui les réécrivent » - Katniss Everdeen

« Qui ne dit mot, consent » - Proverbe

« La vie d'un individu a un sens seulement si elle contribue à rendre la vie de tous les êtres vivants plus noble et plus belle » - Albert Einstein

« Le temps est sans importance. Seule la vie est importante » - Le 5e Élément

« La victoire à plusieurs pères, mais la défaite est orpheline » - Anonyme

« En garde, si tu ne te rends pas à Lagardère, Lagardère ira à toi !» - Le Bossu

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

¤ Horaire des parutions ¤

« Deux billets par semaine. Généralement le mardi, vers midi et le vendredi, en soirée. »

Merci de votre attention.

Crédits

Les différents intitulés de mes gadgets/textes informatifs ont été créé comme logo à l'aide du site générateur de logo Cooltext.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

vendredi 30 juin 2017

Je me demande... une vie à rebâtir

Pssst! J'ai un aveu à vous faire. Je n'ai pas écrit une seule ligne de fiction depuis octobre. Et ça me manque. La dernière fois que je m'étais mise au travail, je projetais (et avais entamé) deux sortes de réécriture. D'un côté, celle d'un conte de mon enfance, de l'autre, celle d'une nouvelle que j'avais soumise dans le cadre d'un atelier d'écriture et je désirais y mettre un point final. Pour ce deuxième écrit, en l'évaluant, j'avais décidé d'impersonnalité son décor qui se situait à l'origine dans un pavillon de l'université où j'ai passé une bonne partie de ma vie. Pour moi, ce texte est l'un des deux souvenirs que je conserve de mon passage sous son toit. (Je vous en avais déjà parlé ici. Et je vois que ce billet date d'un certain temps. Comme quoi, quand un auteur sent qu'un projet se tient, il peut en avoir foi des années!) Mon autre souvenir étant le Lipdub qui avait fait le tour de la planète en 2009. (un billet que j'avais fait paraître sur le sujet) ^ ^

Je pourrais vous en parler des semaines de ces projets. Or, j'ai l'impression que la magie les entourant se dissiperait à trop vous en dévoiler. Je ne vous en rapporterai des détails que s'ils avancent et que si j'en retire des expériences d'écriture particulières qui me donne envie de vous les partager.

Repartir à zéro

Je me sens rendue à une étape de ma vie où tous ses aspects ont décidé de repartir à zéro en même temps, et ce, autant du côté personnel que du côté professionnel. Ce sont de nouveaux départs auxquels j'aspirais depuis un certain temps. Le temps que les choses se calment, se stabilisent. Il en va également de mon problème de cyberdépendance qui a encore fait des siennes. Or, il m'est arrivé un événement lequel je pense a été assez troublant pour faire en sorte que mon inconscient réagisse avec force, pour qu'il bloque à long terme cette envie indésirable qui ne fait qu'engendrer peines, colères, retards, maux de tête, grandes fatigues, etc. Je vous en reparlerai un jour... dans mon autobiographie d'écrivaine âgée... :)


Pour les prochaines semaines, sur Tout en Syreeni, j'aspire à ne vous parler que de littérature. De littérature et d'écriture. Je n'ai pas d'autres expositions en vue. Les activités de ma boutique Etsy seront suspendues pour l'été. J'ai décidé de revisiter mon site Wix d'artiste-conceptrice-auteure plus professionnellement (saviez-vous que j'en avais un?) Je continuerai, toutefois, de diffuser mensuellement ma CyberLettre, pour laquelle je cherche encore son identité. Peut-être m'inspirais-je de celle de La République du Centaure que je viens de recevoir?


Je pourrais peut-être diffuser dans ma propre Infolettre, pour la première fois et en fragments, un texte de ma création? Ce pourrait être une parution feuilletonesque, sans que mon texte, en lui-même, soit un feuilleton. Ou peut-être un défi que je pourrais me lancer? Que je rédige un texte de fiction, que je sectionne à tous les 500 mots environ et que je le dévoile, un peu plus, chaque mois, à mes chers abonnés, admirateurs, amoureux transis... – public féminin compris. J'avais pensé à ce genre de concept également pour le projet de fanzine que je projetais. J'veux y voir la binette, moi!



Ça me rappelle ma propre campagne de sociofinancement que j'ai laissé de côté sur Ulule. Aïyayaïe! Je crois que... inconsciemment j'attendais que celle des Six Brumes se termine pour ne pas être dans ses pattes et vice-versa. Elle est terminée depuis 7 jours. Ce serait le bon moment pour que je revoie à la mienne, non?

Donc, j'ai beaucoup à faire, et je commence dès cet instant! Bonne fin de semaine estivale et Fête du CA-NA-YA! ;o)
x

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Formulez un ajout, un commentaire, une suggestion, un encouragement ou une critique, tant que ce mot soit respectueux et écrite dans un bon français.

Tout écrit hors de cette consigne n'aura pas de diffusion et sera supprimé.

Merci d'y porter attention.