Bio

Femme de lettres, artiste visuelle et conceptrice, chroniqueuse culturelle passionnée de la vie/du vivant, promotrice d'événements, de moments mémorables ou anecdotiques, émerveillée par les richesses artistiques de son Québec natal.




« Tout le monde peut trébucher, se fourvoyer, sans être perdu pour autant » - Professeur Charles Xavier

« Les êtres d'exception ne respectent pas les règles. Ce sont eux qui les réécrivent » - Katniss Everdeen

« Qui ne dit mot, consent » - Proverbe

« La vie d'un individu a un sens seulement si elle contribue à rendre la vie de tous les êtres vivants plus noble et plus belle » - Albert Einstein

« Le temps est sans importance. Seule la vie est importante » - Le 5e Élément

« La victoire à plusieurs pères, mais la défaite est orpheline » - Anonyme

« En garde, si tu ne te rends pas à Lagardère, Lagardère ira à toi !» - Le Bossu

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

¤ Horaire des parutions ¤

« Deux billets par semaine. Généralement le mardi, vers midi et le vendredi, en soirée. »

Merci de votre attention.

Crédits

Les différents intitulés de mes gadgets/textes informatifs ont été créé comme logo à l'aide du site générateur de logo Cooltext.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

vendredi 24 juillet 2015

Soixante-Six : Compte-rendu des deux premiers tomes de cette série littéraire jeunesse

Article publié à l'origine sur le site Côtéblogue.ca dans lequel se trouvait la version finale originale qui était intitulée : « Soixante-Six, une série écrite d'une main de maître! »
Aperçu : « Je savais que le style d'écriture de monsieur J. Lévesque était agréable, mais pas à ce point en débutant cette série. Un véritable trésor pour une littéraire telle que moi! ^ ^ »

     J'ai découvert le romancier et nouvelliste québécois Michel J. Lévesque en lisant une de ses nouvelles littéraires parues dans un ancien Solaris (revue littéraire). Elle s'intitulait Les Parchemins et m'avait charmée. Je cherchai aussitôt à en lire d'autres. Comme l'excellente Portes ouvertes sur Methlandes aussi éditée dans Solaris et son recueil Noires nouvelles. Émerveillée de plus belle! Je me sentais prête à lire un de ses romans. Monsieur J. Lévesque en a écrit plusieurs, dont des séries jeunesse. Je choisis le premier tome de la série Soixante-Six, puis le deuxième. Une histoire qui ne me semblait pas si longue avant d'apprendre qu'il en existait un troisième tome, et même un quatrième.
     Le compte-rendu suivant ne se rapporte qu'à un croisement des deux premiers tomes. L'histoire s'y détaille de manière complexe et se lie intimement, d'un tome à l'autre.
_________________

     Soixante-Six est une œuvre de fiction complète sous toutes ses formes. Après avoir lu ne serait-ce que le premier tome, nous réalisons qu'un travail exceptionnel a été réalisé pour sa confection. Une recherche soignée autant dans la forme de l’œuvre et dans son contenu. Rien n'est laissé au hasard, sauf quelques détails, où nous nous demandons s'ils ne sont pas un peu forcés – surtout au niveau des coïncidences — ou ne serait-ce pas plutôt l'auteur qui se jouerait de nous? En créant un effet de réel, qui relierait tous les tomes entre eux – et seraient plus explicites une fois les avoirs lus au complet. Dans un tel cas, l'effet est réussi!

Regards vers un même horizon

     L'histoire appartient à deux groupes de héros demeurant dans des lieux distinctifs. Leurs aventures sont relatées — pour chacun d'eux — un chapitre sur deux, dans les deux premiers tomes (sauf à quelques exceptions près). Une séparation qui, au départ, peut déstabiliser, mais permet une lecture différente de son habitude. Deux types de narrations sont proposés : l'une appartenant à un narrateur omniscient décrivant les activités du jeune criminel Jack Soho et de ses triplés de demi-frères et soeur habitant un état américain, l'autre étant une narration alignée sur le personnage d'Alexia Lincoln, vivant à Tea Walls, qui fait partie du clan très sélect des populaires de sa polyvalente. Éventuellement, les deux groupes se rencontreront et nous découvrons le destin secret qui les lie.
      À noter : avant même les histoires d'Alexia et de Jack nous soient racontées, nous lisons en guise d'introduction, une réécriture d'un conte de fées (présent au début et à la fin de chaque tome), puis nous poursuivons avec le récit d'une jeune femme qui fait état de la vie qu'elle mène à présent et de l'identité qu'elle eut autrefois (celle d'Alexia) avant de retrouver la sienne propre.

Des romans savoureux et recherchés

     Une machination rondement amenée par l'auteur mêlant invasion de zombies, contrôles informatiques, coïncidences mirobolantes, une quête d'identité, réalité concrète et réalité virtuelle, doubles jeux, courses et poursuites, actions et désillusions... Les pièces d'une œuvre littéraire captivante. Sans compter l'excellent style d'écriture qui nous accompagne au fil de notre lecture. Les personnages sont bien décrits : nous les voyons, nous les sentons, à travers leur portrait bien sûr, mais aussi leurs comportements, leurs paroles, leurs pensées. Ils sont vivants, présents. Les décors et l’atmosphère sont implantés. Le suspens nous halète. Et les abondantes références littéraires et culturelles qu'ils contiennent m'ont surprise plus d'une fois. Ici, une citation d'une chanson populaire archiconnue qui accentue le côté prenant du récit, là l'introduction d'un conte ancien, là encore, le surnom d'un personnage emprunté de celui d'un auteur du 19e siècle. Chaque référence fusionnant parfaitement avec l'histoire. Sans oublier toutes les intertextualités... Wow! Des références auxquelles je ne m'attendais pas, à première vue, étant donné l'un des sujets de la série : invasion de zombies dus à un virus mortel. Sujet autrement banal et tellement déjà vu auquel l'écrivain parvint à insuffler une nouvelle vie. 
 
      Pour les passionnés de littérature de l'imaginaire, de poursuites, d'action, d'imprévisibilités! Je recommande cette série à tout individu aspirant devenir écrivain. Voilà une œuvre réalisée d'une main de maître!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Formulez un ajout, un commentaire, une suggestion, un encouragement ou une critique, tant que ce mot soit respectueux et écrite dans un bon français.

Tout écrit hors de cette consigne n'aura pas de diffusion et sera supprimé.

Merci d'y porter attention.