Bio

Femme de lettres, artiste visuelle et conceptrice, chroniqueuse culturelle passionnée de la vie/du vivant, promotrice d'événements, de moments mémorables ou anecdotiques, émerveillée par les richesses artistiques de son Québec natal.




« Tout le monde peut trébucher, se fourvoyer, sans être perdu pour autant » - Professeur Charles Xavier

« Les êtres d'exception ne respectent pas les règles. Ce sont eux qui les réécrivent » - Katniss Everdeen

« Qui ne dit mot, consent » - Proverbe

« La vie d'un individu a un sens seulement si elle contribue à rendre la vie de tous les êtres vivants plus noble et plus belle » - Albert Einstein

« Le temps est sans importance. Seule la vie est importante » - Le 5e Élément

« La victoire à plusieurs pères, mais la défaite est orpheline » - Anonyme

« En garde, si tu ne te rends pas à Lagardère, Lagardère ira à toi !» - Le Bossu

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

¤ Horaire des parutions ¤

« Deux billets par semaine. Généralement le mardi, vers midi et le vendredi, en soirée. »

Merci de votre attention.

Crédits

Les différents intitulés de mes gadgets/textes informatifs ont été créé comme logo à l'aide du site générateur de logo Cooltext.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

lundi 25 mars 2013

Deux autres nouveautés

Je me suis ouverte une page sur le site flickr.com pour y publiciser un visuel de mes créations. Confections autant artisanales qu'artistiques (cliché de mes dessins/peintures) ou littéraires (fanzine) ou encore de l'auto-édition. Une page où vous y trouverez des galeries de mon art. Et ce, sur un site francophone.

Voici : http://www.flickr.com/photos/syreeniartiste/


Et je suis également entrain de travailler à l'ouverture - j'ai décidé d'y aller fort - d'une petite boutique sur le site Etsy. Pour le moment, je ne peux vous publier son adresse, car comme il s'agit d'un projet très récent,  je n'ai pas encore travailler sur tous ses aspects à prendre en compte. 

lundi 11 mars 2013

Mes produits cette année pour mon Salon d'arts et d'artisanat

Alors, peut-être me demanderiez-vous quels produits de créatrice vous auriez pu acquérir? 

À vrai dire, je n'en ai pas beaucoup sur place. L'idée de me présenter à ce Salon est arrivée comme un cheveu sur la soupe. Et je me suis retrouvée coincée dans le temps pour confectionner des produits intéressants. 


Les produits que je proposais sur place étaient de petites broches décoratives (réaliser avec des matières récupérées, essentiellement), des foulards en simili-laine (de taille adulte et de petite taille qui pouvait être utilisée de différentes façons, selon votre imagination), des carrés rouges ornementés et des marques-pages à la Syreeni. Ce sont ces dernières créations que j'avais en quantité. J'avais dans l'idée de me servir de la vente de ces marques-pages comme première levée de fonds pour la réalisation de mon fanzine. Hélas, j'en ai vendu bien peu. Et ce n'était pas par désintérêt du public. Il y en avait tant à voir sur le site : pour vendre, il faut vraiment se démarquer du lot. Ce que j'avais pensé à faire, le jour suivant, sans grande conclusion. 

Chaque marque-page consiste en la reproduction à petite échelle d'une de mes oeuvres dessinées et au dos une fiction était offerte. Une historiette que j'ai tenté d'allier avec une illustration.

Je les vendais pour la modique somme d'un dollar. Pour le financement de mon fanzine, pour l'impression de ces signets, pour le découpage et la mise en page par moi-même, pour l'image à l'avant et les droits d'auteur du texte à l'arrière. Un bel ensemble qui vaut bien son dollar! :-)
Ce fut la première fois que je réalise un tel objet. J'en suis fière. Il était - sous ses trois versions — particulièrement réussi. 

J'avais également amené avec moi un mini-portefolio d'oeuvres que je considère comme terminées depuis longtemps, histoire de présenter un peu ce que je peux faire. Plusieurs personnes m'ont demandé pourquoi ne pas en avoir tiré des impressions pour vendre. L'idée ne m'avait tout simplement pas traversé l'esprit. J'étais tellement concentrée sur mon fanzine et sur mes créations artisanales.
 
Ce fut une très belle expérience !!! 

Et si vous êtes tenté d'acquérir ces créations, je compte m'ouvrir prochainement une petite boutique en ligne sur le site etsy.com. Car j'ai reçu bien des idées pour poursuivre dans cette voie. Vous pourrez ainsi, à votre tour, avoir accès mes réalisations. ;)

Ma présence au petit Salon du disque et des Arts Underground

Je reviens du Salon du disque et des Arts Underground avec le sourire aux lèvres, plein de beaux souvenirs et de découvertes.



J'ai contribué à sa réalisation avec le mieux que je pouvais cette année. Je compte revenir l'année tant j'ai aimé mon expérience. Peut-être pas pour les mêmes raisons, mais je souhaite revivre cette expérience, car elle me fut très enrichissante.



Je m'y suis retrouvée avec moins de matériel que je l'avais cru, mais l'important était que j'y étais, que j'ai pu y rencontrer toute sorte de monde, dont d'autres artisans vaquant à leur activité artistique sous différentes formes. Tout un univers qui était à ma portée depuis des années, un univers que je ne côtoyais qu'en visiteuse. Je me rends compte qu'en devenant moi-même exposante, j'ai pu plonger davantage dans cette aventure et ma compréhension en est différente. Deux regards ce sont ajoutés à celui de curieuse, d'intriguée visiteuse que j'avais auparavant, ceux de créatrice et de vendeuse d'un art bien personnel. 



Également, à ce Salon, on m'a dit tant de belles choses que j'ai décidé de me lancer plus sérieusement dans mon art visuel : dans mes dessins, peintures, et mes créations artisanales. J'ai mes chances de réussir dans ce domaine. J'ai eu les formations, la pratique indépendante, des personnes admirant mes qualités d'artiste, je peux me lancer. Il fallait une présence à ce petit Salon pour m'y pousser concrètement, semble-t-il. ^-^

mercredi 6 mars 2013

Mars : un début me maintenant en haleine


J'ai décidé, finalement, d'aller à ce salon! Under the Snow, tu es à moi!!! Je me lance un peu vite en parole, j'aimerais en faire autant de mes mains. Comme je ne savais pas si j'allais avoir à ma disposition mon numéro hors série 01 de mon fanzine, j'ai décidé d'aller au salon, tout de même, en offrant des créations de type Do It Yourself à d'éventuels intéressés. J'ai appelé le projet « Créations Syreeni » et les sous que j'amasserais par article vendu, je les conserverais pour mon projet de fanzine. (Pour son impression, sa promotion, ses lancements, etc.) Ce sera ma manière de réaliser une première levée de fonds. Je tenterais d'en réaliser une seconde, une semaine ou deux semaines plus tard, sur un des sites francophones de type sociofinancement existant sur le net.

J'ai tenté également une demande de subvention à une de mes associations étudiantes, mais comme j'ai l'impression qu'une nouvelle épée de Damoclès (nouvelle grève étudiante) pend sur nos têtes, il est possible que, pour une deuxième fois*, je ne reçoive pas de retour à ce sujet. Même si je ne demande pas beaucoup de fonds. Juste un minimum pour partir. On verra dans les semaines à venir.


*J'ai fait une demande de subvention l'année passée, en janvier. Or, comme la grève générale illimitée est survenue, j'ai bien l'impression que ma demande a été engloutie sous des milliers de courriels envoyés par des étudiants de mon association en raison de la GGI. C'est l'image que j'ai. Quoi penser d'autres. Parce que je n'ai jamais eu de retour à ce sujet, à part une confirmation me disant qu'il avait bien reçu ma demande.



Alors, je vaque depuis une semaine – très très sérieusement – à ces créations artisanales. Pas toujours évident, surtout quand j'en expérimente certaines pour la première fois. Mais je crois en mes capacités. Comme ça fait des années que je réalise des projets d'arts plastiques, je ne me sens pas perdue. À part la semaine dernière, quand j'ai remarqué qu'une des pages Facebook d’Under the Snow comportait près de 1700 participants! Ahurissant! J'ai pas de matériel pour tout ce monde! Mais tous ne vont pas aller nécessairement à ma table. Surtout pour une artiste plutôt inconnue. (Ça serait complètement fou si ça arrivait par contre. Aoutch!) Ah! J'espère au moins avoir assez de produits pour ces deux jours.

Mes travaux n'avancent pas vite. Comme je les réalise à la main et que je suis assez pointilleuse, parfois, c'est loooonnng. Très long, trop long, long. Mais je prime la qualité plutôt que la quantité alors...

Je vous reviendrais sur cette première expérience, promis!|

Syreeni

Un mois très court! (mais où on peut en dire long)

     Le mois de février est passé comme un coup de vent. Je ne l'ai presque pas vu. J'en ai perdu un grand bout, au tout début, faute d'avoir été clouée au lit par une indigestion bizarre. J'ai pris du retard dans la réalisation de mon fanzine et dans mes recherches pour son volet promotionnel. Ça m'a écoeurée, mais en même temps, nous ne pouvons pas toujours prévoir ce que la vie nous réserve. Ça aurait pu être pire, soit tout annuler pour maladie prolongée. J'estime que la santé est ce qu'il y a de mieux pour se réaliser. Malade, on n'a pas le coeur, pas d'envie, pas de forces, pas la tête.

    Dans les moments où je me sentais en forme, j'ai oeuvré sur différents projets de création : du dessin, des marques-pages à la Syreeni, la confection de petits objets fait-a-la-main, l'écriture de fiction... Et vaquer à l'ouverture d'un compte sur www.flickr.com*. Un site vraiment génial qui m'intriguait depuis quelque temps, où il est possible de présenter des clichés personnels de nos intérêts ou réalisations. Em y navigant, j'ai appris que nombre de professionnels du milieu de la photographie se servaient de ce site pour promouvoir leur travail. Des artistes visuels également. J'ai donc choisi de les imiter. J'utiliserais ce site pour présenter officiellement mes oeuvres et autres projets moins visuels, à la façon d'une galerie d'art.
     J'avais déjà ma galerie d'art virtuel sur le site de Deviantart, mais plusieurs de ses aspects bloquaient mon intérêt. Entre autres son côté très anglophone et aussi, la question des droits d'auteur. Les oeuvres seraient couvertes à ce que j'avais lu dans les petits caractères, mais par une instance internationale, si je puis dire, une instance américaine. 
     Je ne sais pas si pour Flickr c'est la même chose, mais ce que j'apprécie le plus de ce site est le fait que je peux y naviguer à mon aise en français et que le volet copyright est bien mis en évidence. On peut même en choisir différent, comme des copylefts, avec ou sans paternité. Toute une histoire! Nouveaux à cause d'internet. À raconter une autre fois.

     À part de cela, j'ai confectionné un premier projet pour mon atelier de sculpture B, où j'utilisais pour la première fois des matières très simples, mais toujours faciles à manipuler comme on le voudrait, soit du scotch tape – je voulais tenter des expériences – et du papier mâché. J'ai réussi au 2/3 mon projet avec ces matières. Pourquoi dis-je au 2/3? Parce que notre projet comportait trois parties et que je ne suis satisfaite que de deux des trois pièces.

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

     J'ai également participé au concours français Prix Pépin 2013. C'est un billet de la blogueuse et jeune auteure Isabelle Lauzon qui m'en a donné l'idée. Le Prix Pépin demande des microtextes d'un maximum de 300 caractères – espaces inclus – comportant une thématique de la science-fiction. J'avais deux idées sur le sujet sur lesquelles je me suis sitôt mise à écrire. Je les ai envoyés récemment croyant que le concours terminait début mars. En fait, il se termine fin mars, ça me laisse donc du temps pour d'éventuels autres envois. Chaque participant a le droit de soumettre jusqu'à six textes. Quant aux prix, ils consistent simplement à la parution des dits textes dans le célèbre périodique (revue ou fanzine?) français de littérature de science-fiction, Galaxie.


Informations :
Blogue Littératures Minimales: Micronouvelles et Twittérature : http://twittonouvelles.blogs.sudouest.fr/archive/2013/01/08/prix-pepin-2013-c-est-parti.html